Accueil > Les news / information des supermarchés / cybermarchés en ligne - supermarche-ligne.fr

Comparatif Supermarchés
Zone membre
Promotions par Parrainage

parrainage
Réduc 25€ / livraison gratuite en vous faisant parrainer !

Rejoignez-nous !
Sondage supermarché
Les livreurs les plus sérieux - chez qui ?
133 votes 13.3%
Houra
225 votes 22.6%
Auchan Direct
76 votes 7.6%
Ooshop
65 votes 6.5%
Telemarket
300 votes 30.1%
Intermarché
16 votes 1.6%
Natoora
23 votes 2.3%
Coursengo
92 votes 9.2%
Monoprix
67 votes 6.7%
Simplymarket
 997 votes Archives 
Accès à tous les sondages
Bon plan promo

Parmi houra.fr, Ooshop, Auchan direct, Monoprix, Expressmarché, Coursengo, Simplymarket, Picard, E-leclerc.

Aller à la page 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | 27 | 28 | 29 | 30 | 31 | 32 | 33 | 34 | 35 | 36 | 37 | 38 | 39 | 40 | 41 | 42 | 43 | 44 | 45 | 46 | 47 | 48 | 49 | 50 | »

les brèves

Distributeurs : Dans le collimateur de l’Autorité

Ajouté le 17/07/2018 - Auteur : jazz

L’Autorité de la concurrence a ouvert une enquête sur les alliances à l’achat passées entre Auchan et Casino, Metro et Shiever, Carrefour et Système U ainsi que Carrefour et le britannique Tesco.

"L'Autorité a décidé de renforcer ses investigations sur ces rapprochements à l'achat et a ouvert, pour chacun de ces accords, une enquête afin d'évaluer l'impact concurrentiel de ces rapprochements sur les marchés concernés, tant à l'amont pour les fournisseurs, qu'à l'aval pour les consommateurs", indique l'institution dans un communiqué.

“Ces accords, entre les groupes Auchan, Casino, Métro et Schiever d'une part, entre les groupes Carrefour et Système U d'autre part, se distinguent des accords noués en 2015 par leur périmètre plus large incluant un volet international, et parce qu'ils incluent non seulement des produits à marque nationale (MDF) mais également des produits à marque de distributeurs (MDD)”, souligne l'Autorité de la concurrence.

Ils concernent ainsi potentiellement une part significative des produits de grande consommation commercialisés par les acteurs de la grande distribution à dominante alimentaire (produits alimentaires, produits d'hygiène et entretien, bazar, textile, etc.), relève-t-elle.

Confrontés à une pression concurrentielle intense renforcée depuis ces dernières années par l’arrivée en puissance des géants du e-commerce tels qu’Amazon, les distributeurs ont été incités à nouer des alliances pour diminuer leurs coûts, notamment via des partenariats sur les achats, qui font pencher un peu plus le rapport de force en leur faveur et au détriment des fournisseurs.



Carrefour et Tesco : Un accord de grande envergure

Carrefour a ainsi récemment conclu un accord de grande envergure avec Tesco le britannique, qui couvrira “les relations stratégiques avec les fournisseurs ainsi que l’achat en commun de produits de marque propre et de biens non marchands” et permettra “aux deux groupes d’améliorer l’assortiment et la qualité des produits à des prix encore plus bas au bénéfice des clients, augmentant ainsi la compétitivité des deux enseignes”.

L’accord devrait donc, a priori, permettre à Carrefour de gagner des parts de marché et de réaliser des économies mais il ne sera certainement pas sans impact sur les fournisseurs, comme sur les consommateurs.

Comparez les distributeurs et faites vos courses en ligne chez Monoprix, Auchan, Carrefour, Houra, Simply market, Toupargel et Cdiscount.

Cdiscount lance la livraison en 30mns à Paris

Ajouté le 03/07/2018 - Auteur : jazz

Cdiscount, qui propose déjà la livraison le jour-même à Paris, Bordeaux, Lille, Lyon, Strasbourg et Marseille en partenariat avec Chronopost, va encore plus loin aujourd’hui.

Depuis le 25 juin, Cdiscount propose à ses clients parisiens de se faire livrer par vélo ou vélo-cargo sur un créneau horaire de leur choix de 30 minutes une commande passée la veille.

Ce service est développé par Chronopost et Stuart (groupe La Poste) qui s’appuie sur un réseau de consignes.

Un créneau de livraison de 30mn

En pratique, une fois la commande passée, Chronopost collecte le colis dans les entrepôts de Cdiscount et le transporte jusqu’à la consigne Pickup (réseau qui, comme Chronopost, appartient à DPDgroup) la plus proche du destinataire.

Celui-ci reçoit un mail et un SMS l’invitant à programmer un créneau de livraison de 30mn, soit le jour-même (et dès la mise à disposition du colis dans la consigne) jusqu’à 22h, soit l’un des sept jours suivants entre 10h et 22h.

Stuart invite alors à l’un de ses coursiers le soin d’aller retirer le colis dans la consigne et de le livrer au client.

Le service est lancé à Paris dans un premier temps mais sera disponible prochainement dans d'autres villes.



Chez Cdiscount, la livraison est désormais une composante fondamentale de l’acte d’achat et par conséquent un élément clé de sa compétitivité.

Après la livraison le dimanche et la livraison le même jour, ce partenariat lui permet d’étoffer sa palette de solutions de livraison et de proposer à ses clients une offre toujours plus innovante et flexible s’adaptant à tous leurs besoins.

« La rapidité d’expédition et la précision de la livraison sont aujourd’hui des arguments de différentiation majeurs pour les e-commerçants », rapporte Cdiscount dans un communiqué.

Ce nouveau mode de livraison ne manque pas d’attrait, puisque en rapprochant les commandes du client final cela apporte un double avantage : honorer une promesse de rapidité et de livraison sur créneaux courts inégalée, mais surtout pouvoir effectuer l’ensemble de ces livraisons au cœur des villes en mode doux, en vélo ou vélo-cargo.

Comparez les distributeurs et faites vos courses en ligne chez Monoprix, Auchan, Carrefour, Houra, Simply market, Toupargel et Cdiscount.

Carrefour à l’heure du digital

Ajouté le 19/06/2018 - Auteur : jazz

Lors de sa première Assemblée Générale, Alexandre Bompard à la tête de Carrefour a réaffirmé le numérique comme pilier de la transformation du groupe de grande distribution.

Avec « 1 % seulement du chiffre d’affaires dans le e-commerce », Carrefour « n’a pas pris part à la révolution digitale ».

Alexandre Bompard a fait ce constat vendredi 15 juin, lors de l’assemblée générale annuelle.

Le PDG qui a pris ses fonctions en juillet dernier a revu ses ambitions portées dans le cadre du plan de transformation annoncé en janvier dernier.

Carrefour prévoit ainsi un investissement de 2,8 milliards d’euros d’ici à 2022, pour développer le commerce digital.

À cette même échéance, l’objectif est d’atteindre un chiffre d’affaires global de 5 milliards d’euros sur le e-commerce alimentaire (correspondant à une part de marché de plus de 20 % en France).

Alexandre Bompard estime que « l’hypermarché doit être au service du e-commerce ».

Le partenariat signé la semaine dernière avec Google s’inscrit dans cette logique.

Ainsi, début 2019, les clients pourront passer leur commande de produits chez Carrefour depuis l’Assistant Google et sur une « nouvelle interface de Google Shopping ».



Le dernier kilomètre

Le commerce digital pour se relancer ? Sur son exercice 2017, Carrefour affiche un résultat net négatif (- 531 millions de dollars) ; une première depuis 15 ans.

La marge d’exploitation (2,5 %) a reculé de 52 points de base, la croissance ralentissant à + 1,7 % (contre + 3 % en 2016).

Le réseau de magasins de proximité doit permettre de développer la livraison express à domicile, en s’appuyant sur un partenariat passé avec Stuart pour assurer le « dernier kilomètre ».

Il alimentera aussi l’offensive sur le drive. Un marché estimé à 5 milliards de dollars et dont Carrefour possède environ 10 %, contre 50 % pour Leclerc.

Le groupe Carrefour, qui revendique 12 300 magasins, a fait de la Chine l’une de ses cibles à l’international.

Comparez les distributeurs et faites vos courses en ligne chez Monoprix, Auchan, Carrefour, Houra, Simply market, Toupargel et Cdiscount.

Amazon révolutionne la distribution alimentaire

Ajouté le 05/06/2018 - Auteur : jazz

Amazon révolutionne la distribution alimentaire avec le rachat de Whole Foods Market.

Dix mois après l’annonce du rachat, les premières synergies entre Whole Foods Market et Amazon se sont matérialisées.

Des produits des magasins bio (fruits, légumes, viande, fruits de mer, épicerie…) sont déjà disponibles dans quatre villes américaines (Dallas, Virginia Beach, Cincinnati et Austin) pour les abonnés du programme de fidélité Amazon Prime Now avec une livraison assurée en moins de deux heures.

L’offensive d’Amazon dans l’alimentaire s’inscrit, selon les spécialistes du secteur, dans une stratégie de long terme après les lancements successifs d’Amazon Fresh (2008), d’Amazon Fresh Pickup (2017) et d’Amazon Go, la supérette sans caisse ouverte le 22 janvier dernier à Seattle.



Amazon s’est tourné vers une offre multicanale

Amazon s’est tourné vers une offre multicanale avec l’acquisition de Whole Foods Market.

Le potentiel de développement est énorme, car cette chaîne de magasins est aujourd’hui surtout présente aux Etats-Unis, mais le concept pourrait être progressivement étendu à d’autres pays.

Par ailleurs, le leader mondial de l’e-commerce est confronté à une problématique de saisonnalité : 33% de ses ventes annuelles sont réalisées sur le quatrième trimestre de l’année civile (achats massifs lors de Thanksgiving et Noël).

Avantage de l’alimentaire sur les autres produits : on mange tout au long de l’année !

Cet achat va donc permettre à Amazon de proposer une offre variée et qualitative parfaitement adaptée aux envies de ses clients.

Le renforcement d’Amazon dans l’alimentaire est une réponse au fait que les consommateurs délaissent de plus en plus les grands hypermarchés au profit des commerces de proximité et des achats en ligne.

Intéressé par le marché bio français, le géant mondial de l’e-commerce n’a pourtant pas (encore) jeté son dévolu sur les enseignes bio tricolores, jugées trop modestes en termes de taille et de couverture du territoire.

Mais il vient de s’associer avec Monoprix pour distribuer ses produits, dont la gamme Monoprix Bio, aux abonnés parisiens de son programme Amazon Prime. La guerre du bio ne fait que commencer...

Comparez les distributeurs et faites vos courses en ligne chez Monoprix, Auchan, Carrefour, Houra, Simply market, Toupargel et Cdiscount.

Casino facilite le paiement de vos courses

Ajouté le 15/05/2018 - Auteur : jazz

Casino propose à ses clients de régler leurs courses alimentaires de manière décalée ou en plusieurs fois. Les frais associés devraient rester très faibles.

Payer un réfrigérateur ou un salon en quatre fois ou en différé, c’est plutôt fréquent, mais des paquets des yaourts ou des pommes de terre, est-ce possible ?

Et bien la réponse est : oui !

Aider les clients à passer les fins de mois difficiles

Les distributeurs constatent en effet que, la fréquentation dans leurs rayons, y compris alimentaires, varie en fonction des jours de rentrée d’argent.

« Un magasin voit son chiffre d’affaires baisser de 10 % la dernière semaine du mois et, à l’inverse, on note une augmentation notable du chiffre d’affaires en début de mois, après le versement des salaires et allocations », indique-t-on chez Casino.

Pour aider ses clients à passer ces fins de mois difficiles, l’enseigne a annoncé en avril dernier l’intégration d’une facilité de paiement dans son application mobile tout-en-un Casino Max – à la fois solution de paiement, carte de fidélité dématérialisée et portefeuille de promotions personnalisées.

Cette solution de paiement est déjà mise en service depuis le mois de février dans ses hypermarchés Géant et supermarchés Casino.

Ce dispositif, disponible depuis fin avril, permet aux consommateurs qui le souhaitent de régler leurs courses soit en quatre fois, soit en différé, en choisissant la date à laquelle ils seront débités (jusqu’à 31 jours après l’achat).

Les frais associés ne sont pas encore définis mais ils resteront « très faibles », indique le groupe.



Une réelle innovation

Si les distributeurs Carrefour et Leclerc proposent déjà des cartes de crédit assorties de paiements différés ou en plusieurs fois, les montants nécessaires pour pouvoir bénéficier de ces facilités restent souvent supérieurs à 100 euros.

Le panier minimum requis par Casino atteint 20 euros pour le paiement différé et 50 euros pour le paiement fractionné.

En particulier, le paiement en 3, 4 ou 6 fois est plébiscité par les consommateurs.

Sur le site marchand Cdiscount, appartenant à Casino, 45 % des clients choisissent de régler en plusieurs fois leurs achats de produits d’équipement pour la maison.

Comparez les distributeurs et faites vos courses en ligne chez Monoprix, Auchan, Carrefour, Houra, Simply market, Toupargel et Cdiscount.

Auchan : Fruits et Légumes sans pesticides en 2020

Ajouté le 08/05/2018 - Auteur : jazz

Auchan a annoncé dans le communiqué, le 4 mai dernier, qu’il renforçait sa gamme « sans résidu de pesticides » avec 17 nouvelles références de fruits et légumes.

La gamme « sans résidu de pesticides » d’Auchan, lancée en décembre 2017 avec des agrumes, passe de trois à 20 références.

Ce développement s’inscrit dans le cadre du plan stratégique d’Auchan baptisé Vision 2025 dévoilé en mars 2017 et dans lequel le distributeur se présente en militant du bon du sain et du local.

Auchan : Des fruits et légumes sans résidu de pesticides

Concrètement, d’ici à 2020, Auchan Retail France s’est engagé à proposer à ses clients une gamme de fruits et légumes sans résidu de pesticides couvrant 100% de leurs besoins.

L’appellation sans résidu de pesticides garantit l’absence dans ou sur les fruits et légumes de reliquats de substances actives dues à l’utilisation d’un produit phytosanitaire chimique.

Avant la vente de ces fruits et légumes, une analyse de 386 molécules liées aux traitements phytosanitaires est faite (contre 218 précédemment).



Des produits issus de l'agriculture "raisonnée"

Pour proposer cette gamme, Auchan s'engage auprès des producteurs intéressés par cette démarche "sur des garanties de volumes d'achat et des prix afin de les soutenir au mieux dans ce changement".

Entre l'agriculture biologique (5,7% de la surface agricole utile en France en 2016) et l'agriculture traditionnelle dite "intensive", supposée polluante et moins respectueuse du bien-être animal, existe une agriculture "raisonnée", qui prône notamment la diminution des doses de produits phytosanitaires dans les champs ou l'arrêt des antibiotiques aux troupeaux.

L'initiative d'Auchan entre dans cette dernière façon de pratiquer l'agriculture en France qui, pour l'instant, ne bénéficie d'aucun label, de charte de production ou de logo.

De plus, "la baisse des coûts pour le producteur, engendrée par la diminution du recours aux traitements chimiques, permettra de réaffecter des ressources en main d'oeuvre qualifiée", souligne le communiqué.

Comparez les distributeurs et faites vos courses en ligne chez Monoprix, Auchan, Carrefour, Houra, Simply market, Toupargel et Cdiscount.

Carrefour livre chez vous

Ajouté le 01/05/2018 - Auteur : jazz

Ooshop est rebaptisé "Carrefour livré chez vous" pour mieux s'intégrer dans l'offre e-commerce de l'enseigne.

Carrefour propose une palette de services en ligne pour les courses alimentaires.

Carrefour : Présentation des services en ligne

Sur Carrefour.fr, le client peut désormais choisir, de se faire livrer à domicile, en drive ou en express.

En cliquant sur "Carrefour livré chez vous", vous êtes redirigés sur le site ooshop.carrefour.fr.

Facturé 8 euros (offerts pour les paniers de plus de 100 euros), la livraison s’effectue sur Paris et l'Ile-de-France, Lyon, Grenoble, Chambéry, Nice, Toulon, Marseille, Nîmes, Montpellier, Toulouse, Bordeaux, Metz, Nancy, Strasbourg, Rennes, Angers, Nantes, Le Havre, Caen et Rouen.

Cinq villes supplémentaires seront couvertes d'ici la fin de l'année.

Le nouveau portail alimentaire : Courses-en-ligne.carrefour.fr

En cliquant sur l'onglet "drive", le client arrive sur courses-en-ligne.carrefour.fr.

Ce nouveau portail alimentaire pousse simultanément les drives, les nouveaux drives piéton, la livraison à domicile et la livraison express.

En fonction de l'adresse renseignée par le client, tous les services disponibles sont proposés.



Hormis le libellé qui désigne le point de retrait, drives et drives piéton sont traités sans distinction sur le site.

Carrefour vient dernièrement d’ouvrir 12 drives piétons.

Quatre à Lyon, deux à Saint-Étienne, six à Paris, installés à chaque fois dans des magasins de proximité.

Trois autres sites doivent voir le jour la semaine prochaine à Paris.

"Merci Voisin" disponible dans 12 départements

Le service de livraison collaborative "Merci Voisin", lancé sur Bordeaux à l'automne 2017, est désormais disponible dans douze départements.

Les clients « drives » des 62 magasins Carrefour se voient proposer, une fois leur commande terminée, la livraison des courses par un particulier en alternative au retrait en drive.

Quand son adresse est éligible, si le client préfère la "livraison express", il arrive sur livraisonexpress.carrefour.fr.

La livraison express couvre déjà Paris, Lyon, Bordeaux, Toulouse et Montpellier. Dix villes s'ajouteront à la liste d'ici fin 2018.

Pour être complet, enfin, il faut également citer les commandes traiteur, Grands Vins, Croquetteland et Quitoque, toutes poussées sur carrefour.fr.

Comparez les distributeurs et faites vos courses en ligne chez Monoprix, Auchan, Carrefour, Houra, Simply market, Toupargel et Cdiscount.

2 commentaires - Voir | Rédiger

E-commerce : Monoprix s’associe à Jow

Ajouté le 24/04/2018 - Auteur : jazz

Depuis jeudi 5 avril, l’enseigne Monoprix s’est associée à Jow, afin de répondre au plus près aux besoins de ses clients.

La start-up propose de remplir le caddie virtuel des clients de Monoprix automatiquement en fonction de menus, d’habitudes d’achats ou de recettes « vidéos ».

En proposant ce nouveau service l’enseigne urbaine creuse encore un peu plus son avance en matière de services digitaux, par rapport à ses concurrents.

Monoprix : La première enseigne à signer avec Jow

Depuis jeudi 5 avril, Monoprix propose à ses clients une nouvelle fonctionnalité mise en place par la start-up Jow, qui permet de remplir ultra rapidement son panier de course en ligne.

Concrètement, l’application, co-créée en 2017 par Jacques-Edouard Sabatier (ex-Canal Plus), demande au départ de récolter différentes données (nombre de personnes dans le foyer, âge des enfants, préférences culinaires, etc.).

Elle propose en outre une multitude de recettes « vidéos » que l’on peut choisir d’ajouter à sa liste de courses, puisque Jow dispose d’une technologie capable de transformer n'importe quelle recette-vidéo en panier de courses achetable.

Les marques ont aussi la possibilité de s’associer à l’application pour proposer des mets à réaliser avec leurs produits.



Des paniers remplis en fonction de menus établis

L’application mobile, disponible sur iOS et bientôt sur Android, permet ensuite de générer des menus personnalisés pour la semaine et de faire ses courses en conséquence, en choisissant les produits préférés du client, et en optimisant les quantités pour éviter le gaspillage.

Pour le reste des courses (produits d’hygiène beauté, les céréales du matin…) Jow enregistre les préférences des clients Monoprix et présentent des icônes pour les ajouter en un clic à la liste de course.

"Jow offre à ses clients le meilleur des supermarchés (le choix des produits, les meilleurs prix, et la puissance du réseau de distribution), tout en offrant les avantages des startups (expérience utilisateur ultra simple, intelligence artificielle pour la recommandation et personnalisation des parcours", précise le dossier présentant cette nouvelle collaboration.

Comparez les distributeurs et faites vos courses en ligne chez Monoprix, Auchan, Carrefour, Houra, Simply market, Toupargel et Cdiscount.

Le succès du e-commerce alimentaire

Ajouté le 17/04/2018 - Auteur : jazz

L'e-commerce alimentaire est un nouveau terrain de bataille pour la grande distribution.

Face à l'émergence du Web dans les produits de grande consommation, les distributeurs ont dû revoir leurs lignes de mire de façon très nette.

Un secteur en plein mouvement

Depuis fin 2017, le secteur est en plein mouvement.

Monoprix s'est associé à Ocado, le numéro 1 britannique du commerce alimentaire en ligne, pour construire une plateforme logistique en région parisienne d'ici à 2019.

Carrefour, de son côté, compte bien devenir le leader français du e-commerce alimentaire d’ici cinq ans en investissant 2,8 milliards d'euros dans le digital.

Leclerc pour sa part, fait face à Amazon Prime Now avec le déploiement de "Leclerc Chez moi" à Paris.



L'e-commerce alimentaire porté par le drive

Nielsen indique dans son dernier rapport "What's Next in Commerce", publié en novembre 2017, que les ventes en ligne de produits de grande consommation au niveau mondial dépasseront les ventes en magasin d'ici cinq ans.

Le marché mondial de l'e-commerce a progressé de 30% sur un an en 2017 pour atteindre 4,6 % des ventes de produits de grande consommation, selon Kantar Worldpanel.

Et en 2025, celui-ci représentera 170 milliards de dollars, soit 10 % du marché.

Au niveau national, les catégories alimentaires ont dépassé pour la première fois au premier semestre 2017 les produits de grande consommation non alimentaires en termes de contribution aux ventes totales d'e-commerce.

Les ventes en ligne ont représenté 5,8 % du marché de la grande consommation en 2017 et devraient atteindre les 11% à l’horizon 2025.

Cet essor de l'e-commerce alimentaire est essentiellement porté par le drive. À lui seul, il pèse 5,5%.

Le dernier kilomètre

Si le drive a réussi à trouver sa clientèle grâce à la promesse pour les consommateurs d'obtenir les mêmes prix qu'en hypermarché, l'e-commerce alimentaire avec livraison à domicile reste encore embryonnaire.

La clé d'entrée pour les acteurs de la grande consommation reste encore la bataille sur le prix.

Pour inciter les consommateurs à acheter leurs produits en ligne, la logistique du dernier kilomètre doit s'améliorer et être peu coûteuse.

C'est pourquoi les distributeurs et les logisticiens tentent de pallier les différents freins au développement alimentaire.

Comparez les distributeurs et faites vos courses en ligne chez Monoprix, Auchan, Carrefour, Houra, Simply market, Toupargel et Cdiscount.

Auchan digitalise ses étiquettes

Ajouté le 10/04/2018 - Auteur : jazz

En digitalisant ses étiquettes Auchan souhaite optimiser le travail de ses collaborateurs et assurer une plus grande fiabilité de l'affichage, tout en créant de l'interaction en magasin côté client.

Le groupe Auchan a signé un partenariat avec la start-up chinoise Hanshow Technology depuis mai 2017, afin de développer des étiquettes connectées.

Pour le moment, des tests sont réalisés en France et au Luxembourg. Auchan devrait généraliser l’expérience sur toute la France en septembre prochain.

Des étiquettes électroniques pour aider les collaborateurs au quotidien

Ces étiquettes électroniques permettront d'aider les collaborateurs au quotidien.

Pendant les heures de fermeture du magasin, l'affichage numérique change pour fournir des informations utiles aux employés.

Par exemple, elles indiquent les dates limites de consommation ou encore les dates de livraison à venir.

Enfin, ces étiquettes seront géolocalisées afin d'aider les employés dans les réapprovisionnements.

Ce dispositif très fiable actualisera les prix en direct dans tout le magasin, fini, donc, l'écart de tarif entre le prix affiché sur l'étiquette et celui en caisse, par exemple.

Les étiquettes indiqueront aussi les avis clients en étoiles, ainsi que des descriptions plus riches.



Les clients pourront scanner les étiquettes afin d'obtenir des informations complémentaires.

Les étiquettes électroniques ont surtout pour objectif de générer de l'interaction avec le client en magasin.

L'application Auchan.fr

En téléchargeant l’application Auchan.fr sur leur smartphone les clients pourront trouver les articles dans les rayons grâce à la géolocalisation des étiquettes.

A terme, Auchan permettra aussi de les scanner afin d'obtenir des informations complémentaires sur le produit.

Le client pourra aussi scanner l'étiquette d'une cafetière par exemple et déclencher sur son smartphone une animation.

Ce n’est pas le premier coup d’essai d’Auchan sur le sujet. Dès les années 2000, le distributeur avait initié un système de balisage électronique à Val d'Europe (77) et à Caluire (69).

Fin 2014, son enseigne discount Simply market l'a déployé dans 270 magasins. Une solution déjà présente dans 117 hypermarchés Auchan à l'époque.

Mais aujourd'hui, l'enjeu n'est plus uniquement l'optimisation des points de vente. En plus de créer de l'interaction, le but est d'augmenter les ventes grâce au phygital.

Comparez les distributeurs et faites vos courses en ligne chez Monoprix, Auchan, Carrefour, Houra, Simply market, Toupargel et Cdiscount.

cliquez sur les coupons pour accéder aux promos
Quels supermarchés en ligne livrent dans votre ville / département ?
Les dossiers

LE E-COMMERCE ALIMENTAIRE EN PLEIN ESSOR

Ajouté le 10/07/2018

Longtemps à la traine, le e-commerce alimentaire décolle enfin.
D’après l’Observatoire des Usages Internet de Médiamétrie, 37,4 millions de consommateurs ont passé des achats en ligne au 1er trimestre 2018, soit plus de 8 internautes sur 10 (85,5%).

catégorieEn savoir +

Le e-commerce alimentaire en pleine croissance

Ajouté le 26/06/2018

En France, la grande distribution doit faire face aux géants du web pour le contrôle du e-food.

catégorieEn savoir +

Auchan annonce l’arrêt des livraisons à domicile

Ajouté le 12/06/2018

Auchan, qui est en pleine mutation logistique, vient d’annoncer à ses clients l’arrêt de son service de livraison à domicile, depuis son site auchan-supermarche.fr.

catégorieEn savoir +

Monoprix signe un partenanriat avec Amazon

Ajouté le 22/05/2018

Le 26 mars dernier l'enseigne urbaine du groupe Casino a signé un accord avec le géant américain Amazon.

catégorieEn savoir +

Améliorer l’expérience Drive

Ajouté le 27/10/2017

Le Drive alimentaire étant devenu populaire, les distributeurs se doivent toujours d’améliorer leurs services pour satisfaire les consommateurs qui, bien que séduits par le concept, sont toujours plus exigeants.

catégorieEn savoir +

Monoprix : Un concentré de stratégie omnicanale

Ajouté le 20/10/2017

Le magasin situé au Forum des Halles (Paris 75), propose une multitude de services pour faciliter la vie de ses clients.

catégorieEn savoir +
> Voir toutes les dossiers